Fairy Tail et le Phoenix de feu
Salutations, jeune mage ! Tu es ici au coeur d'un territoire où se situent des guildes magiques de toutes sortes ! Leur histoire avance chaque jour, viendras-tu nous rejoindre et nous aider à la continuer ?


Découvrez la légende du phoenix de feu, en intégrant la guilde de FairyTail ! Accomplissez multiples périples et tentez de percer le secret de la pierre du phoenix.
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kei Darcia

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 23/10/2015
Age : 18

MessageSujet: quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon   Dim 6 Mar - 15:02

Il faisait nuit. Très sombre, disons, il n'y avait pas grand chose d'autre qu'un groupe de chat qui miaulait sur les toits. Kei redressa la tête. Adossé au mur d'une maison, son regard glacé, posé sur l'arme à feu qu'il tenait en main. Elle portait le nom de Magnum research. Il aimait les armes, il les utilisait surtout sur des humains n'ayant aucune magie. Pourquoi se fatigué, sinon ? L'homme ne sert à rien, vraiment à rien. Il finit par bouger, parcourant les rues. S'arrêtant à la vue d'un homme. Rien d'important. Il était là, tout perdu, avec sa tête de bougeoirs snob. Il s'arrêtant et fixa de nouveau son arme. Offert exprès par Alvin, d'une bonne précision et redoutable, son cousin le lui avait dit. Tuer un homme dont la vie nous semble inutile n'est pas un crime ! C'est comme les animaux qui se débarrasse des faibles pour aérer le monde et ne pas l'handicaper.

Il pointa l'homme de son arme et tira, le bruit retentit dans la nuit, les corbeaux s'envolèrent à tir d'aile, affolé. L'homme tomba raide mort. Balle dans la tête, il s'approcha de lui, il ne devait pas trainer, il passa à côté de sa victime, sans un coup d'œil, sans regard sadique non plus, tout à fait indifférent. Il s'arrêta de nouveau, sentant une nouvelle présence. Sérieux ? Mais y avait combien de personne, le soir ? Beaucoup trop, il fallait simplement s'en débarrasser, comme le disait son cousin, un de plus un de moins, cela ne changeait pas grand chose !

Il se tourna brusquement face à cette nouvelle personne, le pointant de son arme. Il plissa les yeux avant de regarder l'autre étonné. Il l'avait reconnu et ce n'était pas non sans surprise. Cette homme, qui l'avait beaucoup troublé. Beaucoup. Cela le faisait réfléchir et cela l'énervait mais à un point ! après une brève hésitation, il baissa son arme, affichant un regard tout à fait neutre comme s'il évaluait la situation et le comportement à adopter. Il rangea rapidement son arme et finit par lui lancer un regard dédaigneux:

- Ah. Salut Salomon, ça fait un moment, pas vrai ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salomon
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 16
Localisation : ben ch'ais pas ichi

MessageSujet: Re: quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon   Lun 7 Mar - 12:58

Salomon marchait d'un pas un boiteux, ses chaussures craquant sur la neige et sur les feuilles détrempées. Il s'était battu, une nouvelle fois, cela le dégoutait un peu. De se battre, il était plutôt pacifiste et n'aimait pas trop ça. Il essuya d'un geste las le coquart qu'il avait sur l'oeil droit, un peu bleuis sans trop se voir et s'humecta la lèvre qui était ouverte. Il descendit encore sa capuche, dévalant une pente, le regard inexpressif malgré qu'une légère douleur eut pus se lire dans son regard exaspéré.

Il se demandait encore à quoi tout cela pouvait il mener, pourquoi vivait il ce combat, il n'avait pas de sens, il le savait bien pourtant avec une volonté qu'il ne se connaissait pas, il vivait. Il se dirigea vers Oneiro, il avait envie d'aller un peu en ville et puis c'était bien seulement la nuit que cet endroit était calme. Il sauta sur un muret puis grimpa sur un toit, ne dérapant à aucun moment sur les tuiles un peu glissante par la neige fondue. Il marcha sur les bords, sautant de l'un à l'autre dans un silence absolue.

Il s'assit au bord d'une gouttière, observant un chat en contre bas. Une petite boule de poil blottie contre un poubelle, les yeux clos. était il mort ? Se demandait le jeune homme en descendant prudemment, il le ramassa par la peau du cou, son visage ne témoignait rien. Si il était mort c'est que ça devait être ainsi, ce n'était pas triste c'était juste cruel, comme toute lois en ce monde. Un petit frémissement dans les poils indiqua que non, il vivait, misérable, s'accrochant autant qu'il pouvait, mais pourquoi ? Pourquoi était il important de vivre ?

Pourquoi jusqu'au bout, les hommes comme les animaux s'accrochait à cette chose dont on ne sait pas l'origine...? Il soupira, le prenant dans ses bras et se mit à marcher en direction du parc, non loin de la grande place. Il s'apprêtait à y entrer quand un son clair, résonnant en un écho fracassant, résonna dans le silence de cette apaisante. Il frémit, tendu, devait il y aller ? Devait il suivre son bon sens et en rester la ? Non, la raison ne l'emporte pas toujours, malgré qu'il ne soit pas très curieux il était bon, il n'aimait pas la mort et le combat.

Il se dirigea vers sa source, enlevant sa capuche, ses cheveux écarlates brillant aux lumières tamisées des lampadaires à source d'étherion. Il remarqua une silhouette lui semblant familière, peut être même l'aurait il reconnue entre mille tant elle l'avait marquée... il s'en était aperçu peu après qu'ils se soient séparés, reprenant chacun leurs routes respective, un manque, un vide.

C'était une étrange sensation qu'il avait eut, croyant sur le coup que c'était simplement passagé, mais ce sentiment avait continué à le hanter, à le poursuivre jusqu'à devenir insupportable. L'autre frémit et d'un geste vif pointa un pistolet sur salomon qui immobile, le dévisagea de ses yeux émeraudes. Il avait remarqué le cadavre, est ce que cela l'avait touché ? Pas tellement, même si il n'appréciait pas du tout ce genre de pratique cela ne l'empêchait pas de rester à l'écart. un peu égoïste et parfois contradictoire mais il avait apprit à vivre ainsi.

- Ah. Salut Salomon, ça fait un moment, pas vrai ?


Il releva la tête, revenant sur terre et se passa une main dans les cheveux, enfonçant son nez dans son écharpe noire. L'autre lui avait parlé d'un ton dédaigneux mais cela ne lui faisait pas grand chose, l'autre n'avait surement rien ressenti par rapport au jeune mage qui en avait presque souffert. Il se racla la gorge, répondant du tac au tac de sa voix grave et un peu douce, contredisant une nouvelle fois avec son apparence un peu effrayante

-Oui, kei. Tu va bien ?

Il tacha d'ignorer le cadavre, se concentrant sur le visage de l'autre, gardant son visage impassible.

************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Darcia

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 23/10/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon   Lun 7 Mar - 14:15

Kei resta immobile. Il ne savait tout simplement pas comme réagir. Autre chose étonnante, il ne comprenait pas pourquoi, aussitôt avait il reconnu l'autre, il ne lui avait pas tirer dessus, comme il le faisait depuis si longtemps et sans la moindre émotion. Et pourquoi d'ailleurs n'était il pas agacer par cet homme ? Lui qui aimait être tranquille et qui supportait à peine les membres de sa guilde ! Alors quoi ?

Il ne connaissait pas grand chose de Salomon et il n'avait jamais vraiment compris pourquoi sa guilde en parlait assez régulièrement. En réalité, les raisons l'intéressaient peu même si cela l'avait un moment intrigué, il n'avait pas vraiment demandé, restant beaucoup à l'écart des histoires de sa guilde. Il ne voyait pas la raison de rechercher quelqu'un qui ne venait même pas d'une guilde blanche.

Il soupira intérieurement, complètement indécis. Et puis il commençait à avoir étrangement chaud, mais ce n'était pas le temps qui restait frais, avec un petit vent qui faisait frissonner. Peut être était il trop habiller ? Ou s'était cet étrange personnage... ? S'était un mage sans nul doute mais il n'avait pas une magie touchant sur les sentiments, si ? Il essaya de s'en convaincre. L'autre répondit:

-Oui, kei. Tu va bien ?

Il tressaillit, il avait presque oublié à quel point sa voix était agréable à entendre... Il secoua la tête. Non mais qu'est ce qu'il racontait, là ? Après une brève hésitation il s'approcha d'un pas, gardant une distance respectable. Oh, bien entendu, il n'avait pas peur. Jamais. C'était autre chose. Il se pencha en avant, fixant Salomon, il ne voyait pas très bien dans la nuit et en plus, le jeune homme en face se cachait la moitié du visage sous une écharpe mais il put constater qu'il était blesser. Sérieux ? Mais comment ? Pourquoi ? Kei répondit d'abord, prudemment:

- Ouai, ça va.

Il ne le lâcha pas des yeux, avant de reculer. Il avait deux solutions et il le savait. Le tuer, et ainsi se débarrasser de l'étrange sentiment qui ne le lâchait pas. Ou ne rien faire du tout, comme la dernière fois... Mais pourquoi sa main refusait elle d'attraper son arme, hein ? Il fixa sa veste d'un air songeur, une très belle veste oui, mais légèrement taché de sang. Il lâcha, s'étonnant lui même:

- J'dois passer chez moi pour me changer, si tu veux un peu de calme, tu peux toujours m'accompagner.

Mais à quoi il jouait, là ?! Si sa guilde le recherchait réellement, c'était de la pur trahison et pourquoi faire une proposition. Sa maison était censé accueillir personne d'autre que lui ! Il ajouta en gronda:

- Ne te sens surtout pas obliger ! J'imagine que tu n'aimes pas les mages noirs ? Tu penses que je te tends une embuscade ? Je ne peux que t'affirmer que ce n'est pas le cas et puis, si je voulais te tuer je me fatiguerais pas à travailler en équipe avec des idiots, alors à toi de voir si tu me croies ou non.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salomon
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 16
Localisation : ben ch'ais pas ichi

MessageSujet: Re: quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon   Lun 7 Mar - 15:53

Il le sentit frémir au son de sa voix, il se tut, ne l’aimait-il pas ? Il devait l’agacé car le jeune homme semblait nerveux, hésitant, méfiant. Comme un petit animal, drôle de comparaison. Le mage lui restait immobile, le suivant du regard, les allées et retour du garçon ne le perturbait pas pour autant.

Il le vit hausser les sourcils tandis qu’il le scrutait dans le noir, cherchant à dessiner de son regard les traits de son visage. Il se souvient qu’il était blessé, était-ce un problème ? L’autre en semblait interloqué, il s’essuya la lèvre et se renfonça encore dans son écharpe. L’autre se mordait les lèvres, perturbé puis il finit par répondre après un bref silence

- Ouais, ça va.

C’était au tour de salomon d’hausser un sourcil, il se passa une main dans les cheveux, sentant toujours sur son corps le poids du regard de l’autre. Il se sentait un peu mal à l’aise, cela ne lui arrivait jamais habituellement, mais apparemment rien n’était habituel avec kei. Il avait chaud, l’autre aussi avait les joues rouges, était-il énervé ?

Il se posait trop de question. Salomon se racla la gorge en desserrant son écharpe, sortant de l’ombre de la ruelle, approchant de la lumière des lampadaires pour se montrer à l’autre. Il baissa ses yeux animaux sur la main droite de l’autre qui frémissait, un tic nerveux l’agitait comme en proie à une volonté propre.

Etait-ce un jeu ? Un défi ? L’autre allait il la dégainer ? Allait-il tirer ? Ce serait rapide, est ce que lui aurait-il le temps de bouger ? Il n’en avait pas envie, il était las, las de fuir. Si l’autre tirait ce serait finit, un point c’est tout. Est-ce qu’il souffrirait ? Drôles de questions, mais était-ce parce qu’il lisait dans les yeux de l’autre qu’il ne tirerait pas ? L’autre repris, les yeux écarquillés comme si il ne contrôlait pas ses paroles

- J'dois passer chez moi pour me changer, si tu veux un peu de calme, tu peux toujours m'accompagner.

Salomon releva la tête, cette fois ci surprit au point que les traits de son visage le montre. Il ne savait pas quoi répondre, oui, lui aussi se posait la question, à quoi tu joues ? Il savait ce qu’il risquait en suivant ce jeune mage noir chez lui. La capture ? La torture ? La mort ? Il s’en fichait, il se sentait étrangement en confiance, il avait envie d’y croire, il avait envie que l’on croit en lui…

- Ne te sens surtout pas obligé ! J'imagine que tu n'aimes pas les mages noirs ? Tu penses que je te tends une embuscade ? Je ne peux que t'affirmer que ce n'est pas le cas et puis, si je voulais te tuer je me fatiguerais pas à travailler en équipe avec des idiots, alors à toi de voir si tu me croies ou non.


Oui, il y pensait à tout ça. Et bien sûr que non, personne ne le forçait, jamais. Il se mordit la lèvre inférieure à travers son écharpe, il avait déjà pris sa décision. Il ferma les paupières pendant un long moment, le silence plutôt tendu semblait se raffermir, la tête lui tournait un peu, le sang poissant son ventre, la balafre empoisonnée lui donnant la nausée.

-Je n’ai jamais dit détester les mages noirs. Je ne pense rien, je te suis.

Souffla t il simplement en plongeant son regard dans celui de l’autre.

************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Darcia

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 23/10/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon   Lun 7 Mar - 16:56

Il fallait qu'il arrête de dire n'importe quoi, Salomon était aussi surpris que lui et y avait de quoi, s'était bien la première fois qu'il faisait une proposition pareil, d'ordinaire, la vie et la situation des autres le laissait totalement indifférent. Oui, il y avait bien eu cette fois où il avait invité Luxa chez lui, mais s'était totalement exceptionnel et il n'avait pas vraiment eu le choix.

Il haussa les épaules, Salomon n'accepterait jamais, il devait bien se débrouiller seul, malgré ses blessures qui l'avait rendu perplexe. Alors les rumeurs serait vraiment ? Ce que l'on racontait à son sujet ? Malgré le fait qu'il n'ai que très peu de précision...

-Je n’ai jamais dit détester les mages noirs. Je ne pense rien, je te suis.

Kei plissa les yeux, ne s'attendant pas à cette réponse. Et certes, il ne l'avait pas dit, mais si, encore une fois, ce qu'il savait au sujet de Salomon était vrai, il devait détester les mages noirs, non ? Ou alors s'était quelqu'un de très peu rancunier ? A l'inverse de lui qui ne pardonnait pas ? Tout de même, s'était étrange... L'autre le regardait de ses yeux qu'il trouvait vraiment beau... Enfin, arrêtons de délirer, il devait être malade aujourd'hui, il se sentait pas comme d'habitude.

Il hocha lentement la tête et se détourna, main dans les poches, il rejoignit sa maison. plutôt grande vu qu'elle était plutôt prévu pour quatre personne et non une seule. Il ne se retourna pas, entrant simplement. Un petit chat trottina à sa rencontre en miaulant avec insistance. Il lui caressa le haut de la tête et pris la direction de la cuisine et servit à l'animal des croquettes. Quels hypocrites, ses animaux, mais au fond, ils lui ressemblaient... Il jeta un bref regard à Salomon et lâcha:

- Fait comme chez toi, j'arrive.

Il rangea son arme dans l'un de ses tiroirs puis se dirigea vers la salle de bain. Il fallait qu'il prenne une douche froide ou il allait craqué, pourtant il n'avait pas de fièvre, il en était certains mais il avait trop chaud et il perdait son calme. Mais pourquoi était il si irrité ? Il ferma la porte et ouvrit l'eau, enlevant ses habits neufs et pourtant taché de sang.

Après cette douche, il était plus calme et réfléchissait mieux, il se trouva des habits plus confortable et propre puis sortit de la salle de bain rejoignant Salomon, il ricana de sa voix hautaine, caractéristique:

- Chasser par les mages blancs et les mages noirs, bravo, je pense qu'avant toi, personne n'a fait mieux.

Il se passa une main dans ses cheveux mouillés, qu'il n'avait pas pris le temps de bien sécher. Il s'assit sur le canapé, ne le quittant pas des yeux. "Le Chat" se précipita vers lui pour lui mordre le pantalon. "sal bête" Kei le foudroya du regard d'une tel façon que l'animal se planqua sous la table basse. son regard de se posant ensuite sur Salomon, il eut une brève hésitation avant de se relever et de s'approcher de lui, un peu trop proche à son propre gout, le détaillant, se souvenant avec agacement que déjà la dernière fois, il avait constater la taille, plutôt grand de ce mage solitaire, il demanda, s'étonnant d'avantage lui-même. Attendez... Kei arrive à être hospitalier ? Une belle première, soyons honnête, nous ne l'aurions pas cru:

- T'as de quoi te soigner ? Sinon j'ai, au cas où.


Dernière édition par Kei Darcia le Mar 8 Mar - 17:30, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salomon
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 16
Localisation : ben ch'ais pas ichi

MessageSujet: Re: quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon   Lun 7 Mar - 21:43

Le jeune homme avait plissé les paupières en l’observant avec peut être un léger défi dans le regard, il se posait des questions tout comme salomon qui se demandait si l’autre l’appréciait ou pas, il n’arrivait pas à le définir de manière concrète. L’autre finit par soupirer, ne cessant de le dévisager avec une certaine insistance presque troublante. L’autre, toujours suspicieux finit par hausser les épaules de manière nonchalante et se détourna sans un regard en arrière.

Le mage neutre tenait toujours dans ses bras le chaton qui dormait de manière plus sereine à présent, il lui caressa la tête du bout des doigts, le gardant dans son immense cape pour le réchauffer. Il avait l’impression d’avoir un élan de tendresse aujourd’hui, bizarre bizarre, comme cette journée d’ailleurs ! Il suivit le mage noir en travers des ruelles et des impasses, pensif et silencieux, devant la marche determinée du jeune garçon. Ils ne tardèrent pas à arriver, c’était une très joli maison, un tout petit peu à l’écart d’une ruelle, certe un peu miteuse mais assez belle au milieu de ce quartier sombre.

Lorsqu'ils entrèrent un chat miaula à leur rencontre, salomon, un peu tendu de part sa nature observa kei se pencher pour donner à manger à l'animal suppliant sa pitence. Il ne savait pas trop ou se mettre, il n'aimait pas entrer chez les gens, en fait depuis la destruction de son village, il n'avait pas remit les pieds dans une maison. Celle ci était immense certes pour une seule personne mais elle faisait vide, même si ce n'était pas à lui de juger.

- Fait comme chez toi, j'arrive.

Il se tourna vers l'autre qui se glissa furtivement dans la salle de bain. Il tendit l'oreille et entendit l'eau de la douche couler, il se mit à avoir des pensées un peu déplacées et cela le fit frémir. Et bien... Il se frotta les bras, enlevant prudemment sa cape, la posant doucement sur le porte manteau comme de peur de casser quelque chose. Il s'assit sur le canapé, bien droit, une main sur sa blessure, l'autre dans son écharpe dénoué ou dormait le chaton. D'ailleurs le matou de kei ne cessait de cracher en leur tournant autour, les épiant du haut d'une armoire. Lorsque kei sortit, salomon se tourna vers lui, le dévisageant. Dans des habits moins sombres et propres il semblait plus... Mignon ? De plus ses cheveux humides et en bataille lui donnait un air de petit garçon. Salomon haussa un sourcil, suspicieux de lui même.

- Chasser par les mages blancs et les mages noirs, bravo, je pense qu'avant toi, personne n'a fait mieux.

Il tendit l'oreille sans regarder l'autre, les yeux perdus dans le lointain, feignant l'indifférence. L'autre savait il ? Après tout les informations allaient bien vite de guildes en guildes... Surtout pour les guildes noires, mais alors ? Alors quoi ? Il ne le capturait pas ? L'autre était blessé, vulnérable, il pouvait faire ce qu'il voulait, pourtant... Il l'observa s'approcher, il ne semblait pas sur le point de l'attaquer. L'autre se racla la gorge, les mains sur les hanches, semblant tenter de paraitre plus grand alors que salomon était assit

- T'as de quoi te soigner ? Sinon j'ai, au cas où.

Le mage neutre le dévisagea un instant de ses yeux emeraudes avant d'empoigner sa sacoche et de la désigner, du bout des doigts. L'autre était bien aimable, il semblait pourtant si agressif d'accoutumé.

-J'ai mais je ne suis pas contre quelques bandes.

Il lui fit un minuscule sourire derrière sa lèvre fendue et son bleue sur la joue. Il enleva son écharpe et la boule de poil lovée à l’intérieur se dévoila en cet instant, poussant un léger miaulement et s'étirant, se dépêtrant dans le tissu épais. Salomon enleva ensuite son t shirt noir, dévoilant une balafre au ventre parmi de nombreuses autres cicatrices. Ho, il n'était pas bien musclé, peut être un peu trop mince, mais quand même. Il se passa une main dans les cheveux, ses tatouages runnesques descendant le long de son épaule jusqu'au milieu de sa poitrine avant de continuer dans son dos jusqu'au omoplate.

-Je l'ai trouvé dans la rue.

Murmura t il en désignant le chaton qui baillait, se léchant le poitrail.

************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Darcia

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 23/10/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon   Lun 7 Mar - 22:47

Kei recula d'un pas. Il n'avait pas l'habitude de la visite mais il n'aurait jamais cru que cela serait si dur à gérer. Pourtant, avec Luxa, ça s'était plutôt bien passer... Enfin, jusqu'à l'incident où il s'était embrassé, près de la porte, un accident qui tombait mal, quoi! Mais peut être que son étrange comportement qui ne lui ressemblait que très peu venait du fait que rencontrer quelqu'un le rendait nerveux ? Quelle idée tordue mais il fallait bien qu'il trouve la source de son comportement ! En fait cela ne se voyait pas vraiment, mais il avait l'impression de réfléchir plus lentement et de perdre facilement ses moyens, heureusement la douche froide avait assez bien arranger la cause ! Salomon désigna sa sacoche, il devait avoir le nécessaire. Cependant il dit:

-J'ai mais je ne suis pas contre quelques bandes.


Kei haussa les épaules, alors que "Le Chat" sortit de sous la table basse en feulant. Mais c'est une vraie sale bête. Gronder ainsi sur des gens ! Bon... Ok, sur ce point, il n'était pas différent de Kei... l'animal s'approcha de Salomon en poussant d'étrange miaulement. Kei releva la tête, remarquant alors que Salomon était accompagner d'un tout petit chaton. Kei écarquilla les yeux sous la surprise. Alors, celui-là, il ne l'avait pas vu venir ! Comment se fait il qu'il ne l'avait pas remarqué ? Il devait vraiment être malade pour ne pas avoir vu ce chaton...

Ses yeux passèrent de Salomon au chaton. Peu de mage noir avait une attache pour un animal, à sa connaissance, il n'avait rencontrer personne. Oui, certes, Alvin appréciait beaucoup les oiseaux, mais les voir mourir lui passait bien au dessus, pour lui, ça restait un outil et rien d'autre. Et puis, s'était assez drôle, de voir Salomon avec un si petit animal ! Kei tapa dans ses mains faisant fuir son chat et Salomon déclara:

-Je l'ai trouvé dans la rue.

Kei ne bougea pas, ne quittant pas l'animal des yeux. Ce n'était pas non plus dans sa nature de montrer autre chose qu'un regard dédaigneux, une voix sarcastique et méprisante... Malgré tout, il ne put s'empêcher de murmurer:

- Il est vraiment chou...

Se rendant compte qu'il aurait mieux fait de se taire, il se raidit, affichant à nouveau son regard agacer, il se détourna, puis se dirigea une nouvelle fois à la salle de bain où se trouvait un tiroir en hauteur où il rangeait, médicaments, désinfectants et... bandage, il essaya de les attraper tant bien que mal, maudissant sa taille une fois de plus et retourna au salon, tendant les bandages d'un mouvement sec.

- Tiens! grogna t-il.

Il jeta un nouveau regard au chaton, puis lentement, fixa de nouveau Salomon, le détaillant avec désinvolture, ce qui était plutôt habituel chez lui, pourtant, son attention était assez rare venant de lui, d'habitude, les gens il les observait, sans gêne, avec dédain et mépris. Il ferma les yeux, pris d'un soudain mal de tête. Oh. Rassurez vous, rien de grave, ça lui arrivait souvent lorce qu'il ne portait pas assez ses lunettes, mais pas questions de les mettre, le problème avec les lunettes, c'est que ça rend le regard innocent et avec, il a presque l'air inoffensif, l'horreur, quoi !

Il fit deux pas, "Le Chat" était à présent assis, majestueusement sur le piano. Le piano... Plus utiliser depuis bien longtemps, il ne voulait plus en jouer, du coup, il était surtout là pour la déco. Comme le silence se fit et malgré le fait que Kei aimait le silence, il le trouva, en cet instant, assez pesant.

- Salomon. Lâcha t-il, c'est étrange comme prénom, mais s'est beau. Ca te représente bien. Il le fixa songeur puis son regard se durcit. Difficile d'être plus imprévisible que Kei, champion hors catégorie du changement d'humeur, totalement lunatique. Il se dirigea ensuite vers la fenêtre, il faisait nuit et il neigeait. La neige, ça faisait dormir, mais, malgré la nuit complète, il n'était pas très tard. Salomon... Quel étrange personne, il ne comprenait pas pourquoi il était détester... Enfin, vu comme en parle les membres de sa guilde, ça ressemblait à un bon mélange de serial killer effrayant et monstrueux ainsi qu'un joyau convoité à tout prix, alors quoi ? Il semblait aimer et détester des guildes, mais aimé dans un sens très hypocrite.
Il ajouta, tu viens d'un village non ? J'ai jamais eu les détails, de cette histoire, tout ce que je sais de toi, je le dois à mon cousin mais il refuse de me donner des précisions, l'abruti.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Salomon
Admin
avatar

Messages : 198
Date d'inscription : 18/01/2015
Age : 16
Localisation : ben ch'ais pas ichi

MessageSujet: Re: quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon   Mar 8 Mar - 10:04

Kei ne quittait pas des yeux le chaton qui l’observait curieusement, blottit dans la cape, les yeux mis clos. Salomon passa sa main sur la tête de la boule de poil, fixant kei à son tour. L’autre semblait vraiment vraiment très surpris qu’il ait un chaton avec lui, mais ce soir salomon aussi se surprenait lui-même.

Il sourit intérieurement, kei cillait doucement en observant la petite bête avec un regard tendre que le mage neutre, malgré qu’il ne se connaisse que depuis très peu ne lui avait jamais vu et ça lui donnait un air vraiment mignon. Il haussa les sourcils quand l’autre murmura d’une voix douce

- Il est vraiment chou...

Bon ok la salomon était vraiment surprit, qui aurait cru que ce jeune mage noir paraissant plus méchant que gentil soit si attendrit par un animal ? Il devait vraiment aimé les chats et ça le rajoutait dans les points positifs que salomon lui trouvait. L’autre se figea, se raidit et se redressa, les joues un peu rougies et la mine énervée. Le jeune homme le suivit du regard jusque dans la salle de bain ou il l’entendit fouiller.

Il regarda sa blessure, avec le froid il ne la sentait presque plus mais avec la chaleur la douleur revenait petit à petit assez lancinante, les coups de couteau ce n’était jamais bien agréable. Il frémit, grimaçant, les mouvements un peu plus lent que tout à l’heure fouillant dans son sac des médicaments NATURELS et pas chimiques.

- Tiens !

Salomon se tourna vers lui, le voyant les bras remplis de médicaments en tout genre. Une nouvelle fois un petit sourire orna son visage blafard, il ne se souvenait pas avoir autant sourit en une seule soirée. Il les prit, les posant sur la table basse, commençant à dérouler les gazes.

Il sentait le poids du regard de l’autre sur lui, un petit picotement dans l’échine, un tic sur les doigts… Il se demandait vraiment ce qu’il lui arrivait, car malgré le temps dehors il avait toujours aussi chaud, de la fièvre ? Il sentit l’autre se déplacer vers la fenêtre.

salomon de ses sens presque animaux entendait le vent souffler et frapper les vitres, et un coup d’œil lui suffisait pour qu’il remarque la douce descente des flocons à travers le village. Il désinfecta la plaie en grognant doucement les lèvres pincées, un éclat de douleur dans les yeux malgré que son visage n’en ai pas les traits.

- Salomon. Lâcha brusquement kei, c'est étrange comme prénom, mais s'est beau. Ca te représente bien.

Il se tourna vers l’autre, le dévisageant de ses yeux félins, vraiment ce jeune homme était plein de surprise… On ne savait jamais à quoi s’attendre. Il observa un piano magnifique qui tronait au milieu du salon, recouvert d’une fine couche de poussière témoignant qu’il n’avait pas été utilisé depuis un bout de temps. Son prénom…

Sa mère lui avait donné car elle croyait qu’il était un ange, un prophète, quelqu’un d’accomplir de grande chose… Comme si c’était le cas. Pensa t il son regard baissant à ses mains, les renouant et les dénouant doucement nerveusement. Il sentait la question venir, il savait quand les gens la posaient…

-tu viens d'un village non ? J'ai jamais eu les détails, de cette histoire, tout ce que je sais de toi, je le dois à mon cousin mais il refuse de me donner des précisions, l'abruti.


Salomon se mordit sa lèvre fendue le faisant grimacer, il ne regarda d’abord pas l’autre puis ses yeux coulèrent sur son visage, il planta son regard dans le sien, immobile. Un long silence suivit, il hésitait. Il avait envie de parler bien sûr mais après tout kei était d’une guilde noire mais dans ce cas, si il lui voulait du mal il l’aurait déjà fait.

Mais alors ? Pourquoi était-ce si dur… Parce qu’il avait encore mal ? Non peut-être parce que il ne voulait pas que kei se sente mal à l’aise… Pourtant il parla. Il n’avait jamais vraiment osé avec le peu de rencontre qu’il avait faite et pourtant… Pourtant. Il parla.

-Oui, il a été détruit par ma faute, par les guildes noires, elles me voulaient. Non en fait beaucoup de village ont été détruits par ma faute, parce que je suis égoïste.

Oui, il savait, il savait qu’il aurait pu se livrer mais c’était qu’un gosse. Pourtant même en étant un gamin il sentait que c’était lui qu’on cherchait, sa mère aussi l’avait remarqué mais elle a fait comme de rien, l’enfermant à double tour pour qu’il se taise, pour qu’il ne parte pas. Il se passa une main dans les cheveux, c’est dingue comme ces simples mots pouvaient faire de l’effet. Il avait vraiment chaud, c’était désagréable, il observa par la fenêtre la danse élégante des flocons dans la bise.

************
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kei Darcia

avatar

Messages : 110
Date d'inscription : 23/10/2015
Age : 18

MessageSujet: Re: quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon   Mar 8 Mar - 10:50

Kei lui jeta un regard curieux malgré lui, l'autre semblait bouleversé s'il puis dire, au début, Salomon n'osa pas le regarder, comme il s'y attendait, son histoire devait être triste et lié aux mages noirs pour que son cousin change constamment de sujet quand il lui avait posé la question. Il ne voulait pas contraindre le mage solitaire de lui répondre, il ne se mêlait pas de la vie des autres, pourtant, il avait bien demandé à Alvin, ce qui prouvait un certain intérêt pour quelqu'un et cela ne fit que l'exaspérer d'avantage.

Pus, le jeune homme le fixa, bien droit, il voulait parler, il le sentait, mais hésitait un peu, Kei n'était surement pas le meilleurs confident, après tout... Mais alors pourquoi l'autre l'avait accompagné jusqu'à chez lui ? Et pourquoi semblait il vouloir se confier ? Et pourquoi Kei avait, pour une fois bien envie d'écouter quelqu'un alors que l'homme et d'ordinaire si ennuyant ? Salomon semblait vouloir pleurer, comme s'il avait tout garder jusqu'à présent. Salomon finit par répondre:

-Oui, il a été détruit par ma faute, par les guildes noires, elles me voulaient. Non en fait beaucoup de village ont été détruits par ma faute, parce que je suis égoïste.


oh... Il avait dû beaucoup perdre mais...Par sa faute ? Kei ne le suivait pas bien. C'était les guildes noirs qui l'avaient détruit, ce village oui ou non ? Kei fixa le chaton pendant un long moment puis regarda son chat qui l'observait toujours du haut du piano. Egoïste ? Salomon ? Cela le fit bien rire parce que si un mage comme lui était égoïste, alors comment qualifier Kei ? Beaucoup d'autre village détruit hein ? Mais de toute façon, que devait il au citoyen ? Aux simples humains ? Cette catégorie de personnes qui se servaient d'eux mais qui ne faisaient rien à part se plaindre. L'homme est égoïste de nature, mais n'est-ce pas normal ?

Salomon s'était détourner et observa la neige, les flocons, quelques choses que lui ne voyait pas, la beauté du monde par exemple, quelle beauté ? Kei gronda, se relevant avec dédain, pourquoi Salomon s'en voulait autant ? Pourquoi ? Il avait pourtant réussi à impressionné Kei et même l'intimidé ce qui n'arrivait absolument jamais.

- Arrête. gronda Kei d'un ton étrangement sec il ajouta, de ta faute ? J'y crois pas vraiment et même si tu es en partie responsable, pas besoin d'avoir fait une haute école pour que je comprenne l'essentiel. Tu es constamment menacer par les guildes noirs ? Tu penses que mourir aurait pu sauver des vies ? Laisse moi rire. Les guildes noirs trouveraient forcément un autre prétexte pour détruire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon   

Revenir en haut Aller en bas
 
quand deux âmes perdus se trouvent PV Salomon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» quand deux pilotes petent un cable
» Toutes les lumières allumées
» Quand on s'ennuie, faut bien s'occuper.
» Quand j'étais petit, je pensais que..
» Un deux trois, trois p'tits chats ! (Pour le plaisir, la vidéo d'Adibou)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Fairy Tail et le Phoenix de feu :: Coins RP :: Village de Oneiro :: La grande place-
Sauter vers: